Anastasie Cayrol

Anastasie Cayrol

photo Hervé Deroo

Psychothérapeute en cabinet pendant 28 ans.
Anime des groupes de thérapie depuis 29 ans et des séminaires de travail vocal pour les particuliers depuis 19 ans.

Forme depuis 29 ans les personnels soignants (médecins, soignants etc..) à l’écoute et la présence auprès des grands malades, des personnes atteintes d’Alzheimer, de démences séniles, l’accompagnement en soins palliatifs, etc...

Anime des formations à « l’Ecriture Intuitive Accompagnée ». Nom qu’elle a donné à la technique permettant d’accéder à des strates de l’inconscient personnel, transgénérationnel et transpersonnel se démarquant quelque peu de la CF ou de la CPA. Notamment en ce qui concerne son enseignement.
Donne des conférences sur l ‘écoute profonde, la relation, et les liens avec la mécanique quantique sur ce que l’on peut nommer « Conscience ».

Travaille auprès d’entreprises pour la formation des managers à l’écoute, la relation et la posture managériale.
Intervient également avec le chant et le travail vocal auprès de cabinets de consultants, d’associations, ou d’entreprises et d’institutions dans le cadre de recherche de cohésion d’équipes et la formation managériale.

Parcours

photo Hervé Deroo

A l’origine soignante, cela l’a amenée à accompagner des personnes en fin de vie il y a plus de 40 ans et a décidé de son parcours professionnel.
Psychologue clinicienne (DESS de psychopathologie clinique à Lyon II).
A suivi l’enseignement et le travail de Tom Ehrlich pendant 13 ans (travail en énergétique à travers les percussions). La transmission était avant tout expérientielle et se faisait au travers d’une pratique d’une rare exigence et rigueur.
Formée à la CF (2 niveaux) par TMPP et à la  CPA par Martine Garcin Fradet (5 niveaux).
Formée à l’écoute et au travail vocal depuis 20 ans avec des chanteurs, musiciens et pédagogues tels que Jacques Bonhomme, Catherine Schroeder, Iegor Reznikoff, Mireille Marie, Juliette Pradelles, le Golden Gate Quartet, Marie Labrune et François Louche...
Formée aux techniques projectives, aux jeux de rôle et à l’utilisation de l’espace théâtral et sa symbolique, au psychodrame, avec des formateurs, analystes et thérapeutes français, québécois et américains (Didier Dumas, Anne Ancelin Schutzenberger, Paul Rebillot, Y. Dolan, D. Roussel, R. Dilts, A.L. Pauls, L. Sheleen….).
A suivi une formation sur le plan énergétique avec Irène Tobler et Michaël Mervosch (issus de l’école de Barbara Ann Brennan).
Formée à l’analyse systémique avec Paul Watzlawick et Richard Fish (Institut Gregory Bateson de Belgique) et Jacques-Antoine Malarewich.
Formée par modules avec Joseph Zinker à la gestalt-thérapie (Gestalt-Académie).
Maitre-praticienne en Programmation-Neuro-Linguistique (PNL), Praticienne en thérapies éricksoniennes.

Zahin

Pour signifier les passages et mutations de ma pratique, j’ai décidé de changer le nom du site. M’appliquant depuis plusieurs années à favoriser l’émergence d’une dimension autre que celle « horizontale » des problématiques psychologiques liées à notre histoire, les accompagnements lors de mes séminaires font maintenant partie de ce que l’on appelle les thérapies spirituelles. Sans aucune prétention d’enseigner quoi que ce soit mais avec le désir que nous expérimentions ensemble plus de profondeur dans l’ouverture aux mystères qui nous constituent.

Les plans psychologiques sont les premiers à devoir être mis en lumière, ouverts, offerts, afin de nous libérer de leurs empreintes. Lorsque ce premier travail est réalisé, des plans plus profonds peuvent se dévoiler.

En ce sens, les nombreuses lectures possibles de la lettre hébraïque Zahin sont éclairantes. Elle symbolise entre autres la flèche qui, en traversant les épaisseurs de nos aveuglements, œuvre pour nous aider à « mourir » à certains plans et nous permettre ainsi d’accéder, passages après passages, au souvenir de qui nous sommes.
Dans la mystique juive, Dieu se retire dans un expire pour laisser la place à la création. La flèche est l’inspire symbolisant le fervent désir de retour au divin dans l’intériorité la plus intime du vivant. Mouvement du souffle créateur qui, dès une plénitude atteinte, aboutit à sa rupture dans un retournement de conscience, et permet ainsi de commencer un cycle encore plus subtil.
Zahin est aussi l'action de la Grâce qui telle une épée tranche les attaches emprisonnant l’âme. Si le glaive évoque l’idée d’un combat intérieur pour changer nos certitudes et notre représentation du monde et de nous-mêmes, la Grâce qui accompagne ces passages nous offre son pouvoir de guérison.
Enfin Zahin étant aussi une lettre de puissance et de discernement, elle véhicule les vertus de courage nous permettant d’affronter l’inconnu au-delà même de ce que l’imagination projette.

À travers le travail proposé de perceptions, d’écoute, de lâcher-prises, de transes et d’alignement, de présence à soi, à l’autre et au monde, j’espère que l’énergie de cette lettre nous aidera lors des nombreux passages vers le coeur profond.

Tasie Cayrol

Sous l'ombre du soleil

" Dans cet ouvrage ne se voulant ni théorique ni mystique, j’ai recherché un équilibre fragile entre un récit de vie qui ne peut être qu’infiniment subjectif et le partage de mon expérience en tant que psychologue."

Couverture Sous-l'Ombre-du-Soleil